You are currently browsing the monthly archive for janvier 2018.

On est pas toujours la mère qu’on aimerait être. Il y a la mère Instagram, parfaite, dont la maison est parfaite, qui s’occupe – elle – de son logis, qui aime toujours et en tous temps s’occuper de ses enfants. Et d’après ce qu’elle nous dit, même quand elle est épuisée, même si « cette fois, j’ai crié, alors que je ne crie jamais« , « c’est génial de m’occuper de mes enfants« . Et puis il y a la mère indigne, moi. Moi, m’occuper de mon logis, c’est pas mon truc, je ne vais pas chercher mes enfants tous les jours et j’en suis ravie, mais attention, hein ! J’adore mes enfants, j’adore les voir grandir, mais j’adore encore plus m’en occuper le week-end. La semaine, pour moi, c’est de la gestion, du management. Et je suis nulle à ça. J’adore m’en occuper, mais j’adore plus m’en occuper quand leur père, Chéri, est là.

Ce soir, alors que Chéri est parti « pour le travail« , j’ai imaginé deux fins de journées. Deux perceptions : la mère indigne et la mère Instagram.

Mère indigne – 16h54 : Ok, ce soir je suis zen, super zen, zen, zen, zen, zen. J’adore mes enfants, ils sont super mignons, je vais passer de bons moments avec eux en tête à tête pendant l’absence de Chéri. Ces moments-là sont précieux, il faut que j’en profite. Ca va être super. Oui, su-per.

Mère Instagram – 17h36 : Chouette, j’ai une bonne excuse pour aller chercher les enfants ! Ma babysitter doit renoncer à s’occuper de la chair de notre chair, elle doit faire un stage les lundi-mardi-mercredi-jeudi pendant le second semestre et Chéri est en déplacement. C’est l’occasion d’aller chercher Babychou à son cours d’éveil musical, pour qu’il s’éveille musicalement en cuivres. Et puis tiens, avec Poulette que je vais récupérer juste avant, nous pourrons peut-être encourager Babychou.

Mère indigne – 17h36 : Merde merde merde merde merde. Quelle connasse cette babysitter de nous planter la veille de la rentrée pour ses putain de stages les lundi-mardi-mercredi-jeudi !! Putain il FAUT que j’aille récupérer les DEUX alors qu’il PLEUT !!! Et il faut que je parte genre : dans 5 minutes !!!!

Mère Instagram – 17h37 : Ouch, il faut que je parte dans 3 minutes. Et il pleut. Mais où est le problème ? Les enfants aiment la pluie et ils sont en bottes ! Ils ne sont pas en sucre après tout !

Mère indigne – 17h37 : Ok, aller chercher Poulette, puis Babychou. Mais c’est tellement pénible cet éveil musical le mardi soir !! On aurait dû lui acheter une flûte à bec, et hop, ça fait trompette ! Alors là, je vais partir discrétos du boulot. Ni vue ni connue, je fais genre je pars en rendez-vous. Mais il pleut putain, et en plus je suis grillée !!

Mère Instagram – 18h10 : Ouf ! Poulette n’est pas dernière chez la nounou ! Elle est taquine et veut absolument son papa. Il faut dire que son papa est gaga d’elle. Elle en fait ce qu’elle veut – Ha ha ha (rire avec les cheveux qui bougent) ! Avec Maman, ce n’est pas la même affaire. « Poulette, tu mets tout de suite tes bottines en cuir, Maman et Poulette doivent aller chercher Babychou à l’éveil musical ! » Poulette s’exécute immédiatement, folle de joie à l’idée de retrouver son grand frère adoré.

Mère indigne – 18h10 : Ouf ! Poulette n’est pas dernière chez la nounou ! Sauf qu’elle refuse de venir avec moi et exige son père. « Non Poulette, ce soir, c’est Maman, et il faut y aller, sinon Babychou va rester seul dans le petit parc à côté de la salle où il fait de la musique. » Elle s’en contre-carre. Elle s’amuse à cacher son manteau, ses bottes en caoutchouc, pas en cuir, rapport au fait qu’elle ne veut aucune autre botte que celles-ci :

image1

Recommence une nouvelle fois, jusqu’à ce que, devant la nounou qui acquiesce (parce que ça devient relou et que la nounou a elle aussi envie de rentrer chez elle), je sois obligée de dire : « soit tu t’habilles seule tranquillement, soit c’est Maman, et ce sera moins tranquille. » Poulette est assez sensible à la menace. Elle finit par s’habiller.

Mère Instagram – 18h13 : Poulette est d’accord pour mettre ses bottines en cuir, à condition qu’elle les mette seule.

Mère indigne – 18h13 : Sous la menace, Poulette est d’accord pour mettre ses bottes en caoutchouc, à condition qu’elle les mette seule.

Mère Instagram – 18h17 : Poulette est d’accord pour mettre son manteau, à condition qu’elle le mette seule.

Mère indigne – 18h17 : Sous la menace, Poulette est d’accord pour mettre son manteau, à condition qu’elle le mette seule.

Mère Instagram – 18h20 : Poulette veut un dernier bisou de sa nounou. C’est tellement merveilleux ces bonnes relations.

Mère indigne – 18h20 : Poulette veut un dernier bisou de sa nounou. C’est long.

Mère Instagram – 18h23 : Poulette veut ouvrir seule la porte, et la refermer. Que c’est attendrissant cette volonté d’autonomie !

Mère indigne – 18h23 : Poulette veut ouvrir seule la porte, et la refermer. C’est long. Mais je préfère ça plutôt qu’une crise.

Mère Instagram – 18h26 : Nous allons tranquillement chercher Babychou à l’éveil musical, après tout ce n’est pas bien loin ! Et nous en profiterons pour parler de nos journées 🙂 !

Mère indigne – 18h26 : Il faut donc courir pour aller chercher Babychou, dont l’éveil musical s’achève à 18h30. Et comme Poulette n’avance pas parce qu’elle préfère « cueillir des fleurs » sur le trottoir sale (et que clairement, elle n’avance pas vite, et que clairement, il pleut, et qu’il fait nuit), je la porte et je cours. J’ai chaud, mal au bras, elle pleure. Elle pleure parce qu’elle voudrait cueillir des fleurs en suçant sa tétine. Elle se débat aussi un peu, ce qui rend le trajet assez pénible.

Mère Instagram – 18h36 : Ouf ! Le prof est en retard, les enfants n’ont pas fini. Poulette est tellement en avance sur son âge qu’elle veut absolument aller participer au cours de son frère. Avec tendresse et pédagogie, je lui explique que son heure n’est pas encore venue de s’exercer à la trompette. D’abord, elle fera du piano. Elle râle un peu parce qu’elle aurait préféré le violon mais finalement, elle sèche ses petites larmes mignonnes dans mes bras.

Mère indigne – 18h36 : Ouf ! Le prof est en retard, les enfants n’ont pas fini. Poulette a arrêté de pleurer. Elle veut rentrer dans la salle d’où sortent les mélodies. Malheureusement pour elle (et pour nous, rapport à ses pleurs), c’est impossible. La présence d’autres enfants calme sa colère. Elle est désormais sur ses gardes. Je respire. Je vois une autre maman qui allume une cigarette. Je me dis que j’en fumerais bien une. Je me souviens que j’ai arrêté. Et je me dis que la soirée va être longue.

Mère Instagram – 18h40 : Babychou sort de son cours, plein de gratitude pour tout ce qu’il a appris et, s’enquérant de son repas à venir, est ravi à l’idée de manger des légumes.

Mère indigne – 18h40 : Babychou sort de son cours, et aussitôt, voyant les autres parents avec des baguettes de pain à la main, m’en réclame. Râle parce que je n’en ai pas. Je pense un instant en demander aux autres mais je renonce et je lance, alors qu’une soupe était prête pour le dîner : « ok, qu’est-ce qui vous ferait suuuuuuper plaisir ce soir ? » « De la glaaaaaaaaace ! s’écrient en coeur Poulette et Babychou ». « Non mais avant la glace ? » « Des pâtes et du jamboooooooooooon !! » « Ok vendu. Mais vous avez intérêt à être sages, sinon, pas de glace« . Tout d’un coup, ils sont sages comme des images. La soirée se présente mieux.

Archives

Catégorie

Articles les plus consultés

janvier 2018
L M M J V S D
« Déc    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031