Ma Poulette

Ma Poulette

J’avoue, j’ai un peu failli à mes bonnes résolutions de début d’année. C’est qu’entre temps, j’ai donné la vie. Et ça, c’est une excuse imparable. Parce que non seulement j’ai donné la vie, mais j’ai déjà un enfant qui est muni de pas mal d’options. Et je n’ai pas trouvé la touche « pause » de Babychou. Ce qui fait qu’avec l’arrivée de Poulette, j’ai été pas mal prise.

Mais me revoilà, fraîche et reposée. Et prête à partir à la recherche d’une nounou pour ma fille. Je vais profiter encore un peu des longues conversations philosophiques avec elle, mais les places sont chères. Nous avons donc mis en place une stratégie assez habile pour trouver la perle rare : LE PARC. Cette sortie plutôt anodine mais quasi quotidienne avec un enfant de 3 ans et demi s’est avérée assez productive puisque nous en sommes repartis avec quatre numéros de téléphone.

Téléphone n°1 : déjà prise.

Téléphone n°2 : rencard. Mettons qu’elle s’appelle Martine. Martine a échoué à la question : « Et que faites-vous quand il pleut ? » Nous habitons à Nantes. A Nantes, il pleut. Réponse de Martine : « Je leur mets un petit dessin animé ! » Et, pensant sans doute nous rassurer, s’enfonce un peu plus : « Des jolis dessins animés, hein, avec des princesses et tout. »

Téléphone n°3 : rencard. Mettons qu’elle s’appelle Fabienne. Fabienne a échoué à la visite médicale. Ce n’est pas de sa faute, mais Fabienne est asthmatique. Mais pas pour de faux. Genre inhalateur et compagnie. Alors à la question : « Et vous allez où en sortie ?« , Fabienne a répondu : « Je ne sors pas en fait, en tout cas j’évite« . Rapport à son asthme. Alors certes, Poulette n’est pas bien grande, mais imaginer Fabienne prise d’une crise d’asthme en train de changer ma fille, j’ai eu peur.

Arnica et porte-bébé

Téléphone n°4 : rencard. La cerise sur le sunday. La crème de la crème. Le genre de nounou que quand tu la vois au parc tu te dis : « Ouah, elle est trop bien cette nounou. » Et tu fais attention à ce que tu dis tellement tu la veux, et tu espères que ta fille, qui fait 150 sourires par jour, va finir par lui en décrocher un. La nounou un peu énervante qui est la cheftaine du parc : elle distribue de l’Arnica à tous les gamins qui tombent, donne des conseils à toutes les mères parce qu’elle lit plein de bouquins que tu ne liras jamais. Celle qui devance toutes tes questions et qui a le ton juste avec ta fille. Bref, la nounou que tu veux.

Mettons qu’elle s’appelle Elodie. Elle travaille dans une MAM, c’est une maison d’assistantes maternelles. Elles sont trois dans une maison, et s’occupent ensemble des enfants. Une mini-crèche, quoi. Et Elodie, je suis allée la voir trois fois avant qu’elle ne dise banco. Et franchement, quand elle a dit oui, je me suis sentie aussi fière que quand j’ai eu le Bac. Et ça, ça fait bizarre.